Les Prairies canadiennes

 

 

LES  PRAIRIES

 

Au cours de notre voyage dans les provinces maritimes, nous avons rencontré des canadiens de l'Alberta

parlant Français. Nous avons voulu le vérifier et c'est la raison de notre voyage de cette année.

Jusqu'en 1869, le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta faisaient partie de la terre de Rupert et appartenaient à la compagnie

de la baie d'Hudson qui faisait le commerce des fourrures et employait majoritairement des Français.

En 1869, la terre de Rupert a été revendue au Canada

En arrivant à Winnipeg, nous avons découvert l'existence de Louis Riel et du peuple Métis.

En 1869, le premier ministre canadien ne voulait pas que les anglais d'Ontario soient entourés par le Québec d'un côté

et par un territoire à majorité français de l'autre. Il envoya un arpenteur sur les lieux mais les habitants n'ont pas

accepté sa présence et il allèrent chercher un des leurs qui avait fait des études à Montréal et qui parlait anglais.

Cet homme s'appelait LOUIS RIEL et allait prendre la tête de la rébellion. Il allait créer l'état du Manitoba

et rejoindre le Canada plutôt que Les Etats Unis car il voulait avant tout que son peuple conserve sa religion et sa langue.

Louis Riel resta à la tête du Manitoba pendant 2 ans. Sa tête fut mis à prix par les Ontariens et il  s'exila aux Etats Unis.

En 1883, il obtient la nationalité américaine et en 1884, une délégation de métis du Saskatchewan le retrouve

instituteur dans le Montana et lui demande de venir défendre les intérêts Métis auprès du gouvernement canadien.

Louis Riel accepte et ce sera la défaite de Batoche, la capture, le procès et la pendaison de Louis Riel à Regina.

LES PLACES VISITEES

Les bisons du Manitoba

la Saskatchewan et Batoche

Le Parc National du Prince Albert

Le Parc National des Prairies

l'Alberta et Edmonton

Les Wheatland et Drumheller

Dinosaur Provincial Park

Head Smashed in Buffalo Jump

Le Parc National Waterton

 

 

 

WINNIPEG et ses environs

 

 

 

Winnipeg est la capitale du Manitoba avec environ

 700000 habitants. La ville est construite au confluent

de la rivière Rouge et de la rivière Assiniboine.

La plus grande place de Winnipeg porte le nom de l'enfant du pays

LOUIS RIEL

 

 

Les restes de la cathédrale de Saint Boniface détruite

par le feu en 1968. Saint Boniface est séparé de Winnipeg par

la rivière Rouge. La ville compte 12000 habitants francophones

et un collège en français datant du XIXème siècle.

 

 

Au sud de Winnipeg nous sommes dans une région francophone.

Rien à voir avec notre ville française

 

 

 

Saint Malo est beaucoup plus important que La Rochelle.

 On y trouve une plage et même la grotte de Lourdes.

Le notable de l'office de tourisme ne connaissait pas l'existence

de Saint Malo en France. Il nous a crû quand nous avons présenté

le passeport de Charles.

 

 

 

En octobre, la plage de Grand Beach Provincial Park n'attire plus

les habitants de Winnipeg. C'est le domaine des oiseaux et

du pélican blanc d'Amérique.

 

 

A une trentaine de kilomètres de Winnipeg,on trouve le marais

protégé d'Oak Hammock avec son centre d'interprétation.

Au début septembre, c'était le domaine de la bernache du canada.

 

 

Nous y sommes retournés à la fin de notre voyage et nous y avons

vu l'oie des neiges, toute blanche et plus petite que la bernache.

 

 

Le spermophile de Richardson est un écureuil terrestre

qui habite les prairies, mais qu'on ne retrouve plus aujourd'hui que

dans les zones protégées comme Oak Hammock à cause des

galeries qu'ils creusent dans la terre. Ces charmantes petites bêtes

ont été décimées par les agriculteurs.

RETOUR

Les bisons du Manitoba

 

 

 

 

Dans le parc du mont Riding, nous avons vu des bisons des plaines

pour la première fois. Quand on pense aux millions de bisons qui

vivaient dans les plaines et qui nourrissaient le peuple de la première

nation avant l'arrivée des européens, on ne peut qu'être triste en

sachant qu'aujourd'hui cet animal n'existe que parce qu'il est

protégé dans des parcs nationaux ou provinciaux.

RETOUR

haut de page

 

La SASKATCHEWAN

 

 

Regina est la capitale de la Saskatchewan et le lieu du procès

et de l'exécution de Louis Riel en 1885.

Nous nous sommes rendu à l'office du tourisme et même

 au parlement pour visiter la salle du procès et le lieu d'exécution.

Bizarre, Louis Riel est inconnu dans cette ville sauf en visitant le

 musée de la police montée qui en parle un peu mais qui ne dit

pas s'il a été emprisonné dans ce lieu.

 

RETOUR

BATOCHE

 

Batoche est le lieu de la bataille qui a opposé le peuple Métis à la police montée canadienne. Louis Riel voulait en faire

la capitale du gouvernement provisoire de la Saskatchewan. 300 métis et membres de la première nation se sont opposés

à 800 soldats canadiens bien équipés entre le 9 et 12 mai 1885. Les Métis étaient dirigés par Gabriel Dumont qui réussit à

fuir aux Etats Unis après la guerre et fit même partie de l'équipe de Buffalo Bill .

 

 

Nous sommes arrivés sur le site vers midi.

Nous avons demandé d'avoir une visite en français mais

 malheureusement cette visite avait lieu le matin.

L'accueil a fait alors appel à une guide parlant français et

nous avons été pris en charge pendant au moins 3 heures.

Nous avons été conduits tous les 2 dans un amphithéâtre

et nous avons eu une projection privée sur Batoche.

Un grand merci pour cet accueil.

 

 

 

Le cimetière de Batoche à l'emplacement de

l'ancien champ de bataille

 

 

En premier plan, le presbytère qui contient différents objets

datant du XIXème siècle. En arrière plan, l'église et sur le chemin

notre gentille guide canadienne.

 

 

La ceinture de Métis

Ses longues franges servaient aux Métis de nécessaire à couture lorsqu'ils allaient à la chasse au bison.

C'était aussi un porte-clés, une trousse de premiers soins, une débarbouillette, une serviette et, en cas d'urgence,

elle pouvait même servir de bride ou de couverture de selle.

haut de page

RETOUR

 

 

LE PARC NATIONAL DU PRINCE ALBERT

 

 

Nous avons eu un accueil chaleureux à l'office de tourisme de la ville de Prince Albert. Nous voulions couché à l'intérieur

du parc situé à environ 80 km de la ville et notre charmante hôtesse a passé de nombreux coups de téléphone pour

nous trouver une chambre à Waskesiu, le centre d'hébergement du parc. Chaque matin nous avons apprécié les gâteaux

 à la cannelle servis chauds à l'unique boulangerie du village

 

 

 

Le parc du Prince Albert s'étend sur une superficie de

400000 hectares. Dans le nord du parc, on trouve la zone de

nidification du pélican blanc d'Amérique. Malgré le conseils

des guides, nous n'en avons pas vu. Par contre, nous étions

à la période du rut des cervidés et nous avons filmé des

cerfs mulets et des wapitis

 

Le premier soir de notre arrivée à Waskesiu, la propriétaire de l'hôtel nous a conduit en voiture à l'intérieur du

village pour observer les wapitis qui ,chaque soir, arrivent avec le coucher du soleil. Les autres jours nous avons

pris des images des cervidés tôt le matin et tard le soir.

 

 

 

 

 

 

Le parc du Prince Albert est un lieu d'observation de la

faune canadienne. Nous le recommandons.

haut de page

RETOUR

 

 

LE PARC NATIONAL DES PRAIRIES

 

Sur la route du retour à Winnipeg, nous nous sommes arrêtés a Swift Current pour nous rendre au parc national

des prairies situé à la frontière avec les Etats Unis. Ce parc fut le premier parc créé en Amérique du Nord et cela

pour conserver la prairie à l'état vierge. C'est aussi un lieu où vit une colonie de chiens de prairie et de nombreux

serpents à sonnette. Au bureau d'information, les guides nous ont mis en garde sur le danger causé par les serpents.

Accueil chaleureux au bureau des guides.

 

 

 

 

vous avez un aperçu sur les plaines du continent nord américain avant l'arrivée de l'homme blanc.

Les chiens de prairie sont plus gros que les spermophiles de Richardson et seraient moins sauvages.

haut de page

RETOUR

 

 

L'ALBERTA

 

Après la Saskatchewan, nous avons continué la grande plaine et sommes rentrés dans l'Alberta en visitant la capitale

de l'état, Edmonton et le parc national Elk Island situé tout près de la ville.

 

 

 

 

A la fin de septembre à Elk Island, les oiseaux migrateurs remplacent les vacanciers de l'été sur les plans d'eau.

Les bisons circulent librement dans tout le parc.

RETOUR

EDMONTON

 

La rivière Saskatchewan sépare le vieux Edmonton du nouveau. La ville, capitale de l'état est une ville champignon de

 937000 habitants dont 26000 francophones. Edmonton est connu pour son éléphantesque centre commercial de

800 boutiques, le plus grand du monde avec un hôtel luxueux, un casino, le plus grand centre d'attractions couvert

du monde, une patinoire homologuée pour les matchs de hockey, une piscine avec vagues et même des attractions.

 VAUT LE DÉTOUR ......

 

les parcs dans la ville

 

les belles demeures

 

 

le palais législatif

 

la rivière Saskatchewan

 

 

 

le centre commercial qui est l'attraction de la ville

la restauration à l'américaine

 

le parc d'attractions

 

la patinoire

 

la piscine à vagues

 

l'attraction, un plongeon depuis le toit du centre

haut de page

RETOUR

 

les Wheatlands

 

D'Edmonton, nous avons traversé les Wheatland, des champs de blé à perte de vue qui se terminent par l'impressionnant

canyon du pied de cheval juste avant d'arriver à Drumheller dans les Badlands.

 

 

 

 

le canyon du pied de cheval

 

la vue depuis le canyon

RETOUR

Drumheller

 

Après le canyon du pied de cheval, nous sommes à Drumheller où les principaux attraits sont le "dinosaur trail" avec ses nombreuses

cheminées de fée et le musée "Royal Tyrrell Muséum of Paleontology". Auparavant Drumheller était une ville minière.

 

symbole de Drumheller

on y extrayait le charbon

 

 

 

Drumheller est une ancienne ville minière et un lieu où on a trouvé du pétrole, la richesse de l'Alberta avec le blé.

Savez vous que l'Alberta est le second producteur de pétrole après l'Arabie Saoudite et le premier fournisseur des USA?

 

 

 

 

Nous avons beaucoup apprécié le musée Royal Tyrrell et le travail des chercheurs qui récupèrent les os de dinosaures

avec une meule de dentiste. A VOIR

Les techniciens du Musée passent une partie de leur temps sur le terrain et le reste dans le laboratoire

 

l'entrée du musée Royal Tyrrell

 

 

le travail en laboratoire avec une meule de dentiste

 

le reptile Dimetrodon capable d'atteindre 3,5m de long

 

le Dilophosaurus, un des premiers dinosaures carnivores

 

l'Allosaurus, un carnivore commun en Amérique du Nord

haut de page

 

RETOUR

Dinosaur Provincial Park

 

Après la visite du musée nous nous sommes rendus dans le Dinosaur Provincial Park, le lieu où les chercheurs du musée

réalisent leurs fouilles. Jusqu'à aujourd'hui, on y a découvert une quarantaine d'espèces différentes de dinosaures.

 

 

 

 

 

 

 

Ces territoires étaient appelés les mauvaises terres par les coureurs de bois français. Ce sont aujourd'hui les BADLANDS.

haut de page

RETOUR

 

Head-Smashed-in Buffalo Jump

 

De là, nous nous sommes rendus à Head-Smashed-in Buffalo Jump, un endroit de choix pour faire sauter les bisons du

haut de la falaise, la chasse que pratiquait les indiens avant l'arrivée de l'homme blanc avec son cheval.

 

 

 

 

 

haut de page

 

RETOUR

Parc National Waterton

 

Nous avons assisté à des danses indiennes avant de partir pour le parc national des lacs Waterton, à la frontière avec les Etats Unis.

Le parc est commun avec le parc des glaciers côté américain et le nom de ces 2 parcs est le parc de la liberté.

 

 

 

 L'hôtel "Prince of Wales" est le symbole du parc

 

 

Vue de l'hôtel depuis le village.

 

 

Le lac Cameron à 17 km de Waterton et à la frontière avec les USA

 

 

Red Rock Canyon à 19 km de Waterton

 

 

 

Nous avons visité le parc Waterton le dernier week-end de septembre 2004 et un jour de grève des guides. Grâce aux indications

d'une commerçante du village de Waterton, nous avons observé des wapitis le soir et le matin suivant. Comme au parc du Mont

Riding, il existe un enclos pour bisons de prairie.

 

ce n'est pas un ours noir mais un grizzly

Des femelles Wapiti

 

un cerf mulet

 

des chèvres de montagne

Les bisons du parc Waterton

haut de page

 

RETOUR